Le premier ministre Edouard Philippe a présenté, lors d’une visite de l’usine SEB à Mayenne, son plan de lutte contre les méfaits du « jetable » sur la nature, et le développement de l’économie circulaire et solidaire afin de mieux préserver les ressources de la planète et l’environnement.

Evoluer d’une économie du « tout jetable » vers une économie durable.

A partir du 1er janvier 2020, la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables après utilisation) sera interdite. La vaisselle jetable compostable en compostage domestique et composée de matières biosourcées remplacera à terme la vaisselle en plastique, vendue ou distribuée gratuitement, en vente à emporter ou en consommation sur place.

Les matières biosourcées ?

Les produits biosourcés sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple) telles que l’amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou…

Parmi les renforcements : un allongement de la durée de vie des produits, la lutte contre le gaspillage alimentaire, une meilleure information.

Concernant le tri des déchets, le gouvernement veut simplifier et unifier les règles de tri sur tout le territoire, notamment en prévoyant l’harmonisation des poubelles d’ici à 2022. Par ailleurs, le Premier ministre souhaite que les producteurs de cigarettes prennent en charge la gestion des mégots. Ils devront lancer des campagnes en vue de faire changer les mauvaises habitudes des fumeurs qui jettent les mégots dans les lieux publics et participer au financement des collectes.